Un Autre Poème

En Français 202, nous étudions les Moyens Ages. Aujourd’hui, nous avons discuté Charles d’Orléans et sa poésie. Son poème, “Le Printemps”, est un rondeau. Ils sont faciles à identifier, parce que il y a un refrain, et le première et dernière lignes répètent.

Le temps a laissié son manteau
De vent, de froidure et de pluye,
Et s’est vestu de brouderie,
De soleil luyant, cler et beau.

Il n’y a beste, ne oyseau,
Qu’en son jargon ne chante ou crie :
Le temps a laissié son manteau
De vent, de froidure et de pluye.

Riviere, fontaine et ruisseau
Portent, en livrée jolie,
Gouttes d’argent d’orfaverie,
Chacun s’habille de nouveau :
Le temps a laissié son manteau.

De tout façon, en groupes, notre classe a écrit des rondeaus d’une saison. C’est ce que notre groupe a créé. Ils m’ont fait écrire et lire à haute voix. J’étais très nerveuse:

Les arbres se déshabillent
Les feuilles tombent lentement
Le terre accepte les vêtements des arbres

Les enfants jouent dans les feuilles
Il pleut avec rouge, orange, et jaune
Leurs joues deviennent rouge

Le soleil se couche
Tout le monde est tranquille
Les arbres se déshabillent

La classe a applaudit, parce que nous sommes génieux. Bien sûr.

A little discussion.

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.